Quelles sont les différences entre aquaponie et hydroponie ?

L’hydroponie et l’aquaponie ont quelques similitudes. Ils utilisent tous les deux de l’eau riche en nutriments, hautement oxygénée pour baigner les racines des plantes en permanence. Dans les deux systèmes, les plantes voient de meilleurs taux de croissance contrairement à ceux qui sont cultivés dans le sol.

L’hydroponie utilise uniquement de l’eau et des nutriments chimiques pour cultiver les plantes.  Cette technique n’a pas besoin de terre. Elle est la principale méthode de production d’une grande partie de légumes cultivés en serre en Amérique du Nord. Parmi les légumes se trouvent des tomates, du basilic et de la laitue.

L’utilisation de la culture hydroponique pour faire pousser des plantes a les avantages suivant:

  • Aucun sol n’est nécessaire
  • Il est stable et produit des rendements élevés
  • Les pesticides ne causent aucun dommage
  • Le système contrôlé signifie qu’aucune pollution nutritionnelle n’est rejetée dans l’environnement
  • Besoins en éléments nutritifs plus faibles en raison du contrôle des niveaux d’éléments nutritifs
  • Réduction des besoins en eau puisque l’eau reste dans le système et peut être réutilisée.

Il existe de nombreuses différences importantes sur lesquelles l’aquaponie et l’hydropopnie sont différentes. En effet, l’aquaponie est plus performante. Cepedant, l’aquaponie emprunte de nombreuses techniques à la culture hydroponique, telles que la NFT (technique du film nutritif) et la DWC (culture en eau profonde).

De plus en plus d’instituts et de jardiniers du monde entier, à tous les niveaux de la société, adoptent la méthode aquaponique. Ce n’est qu’une question de temps avant la généralisation de ce système de production durable de nourriture.

Aquaponie : définition

Un système aquaponique est un processus de production alimentaire. Il combine l’aquaculture traditionnelle et la culture hydroponique.
Les animaux et les plantes d’un système aquaponique ont une relation symbiotique. Les plantes utilisent les effluents des animaux aquatiques comme aliments.

Ce faisant, les plantes purifient l’eau pour les animaux aquatiques. Les techniques aquacoles et hydroponiques constituent la base des systèmes aquaponiques. Ils concernent la complexité, la taille et les types d’aliments/plantes cultivés dans les systèmes aquaponiques.

Diagramme de l’aquaponie


Cycle de l’aquaponie

  1. Bassins d’élevage de poissons : dans l’eau, les poissons sont nourris. Ils produisent des déjections riches en ammoniac.
  2. Filtration mécanique : l’eau des bassins d’élevage contient des déchets particulaires et dissous. Un filtre à tambour élimine ces déchets.
  3. Bassin tampon file eau : l’eau est acheminée vers un premier bassin de stockage intermédiaire, le bassin tampon file eau.
  4. Désinfection UV : un traitement ultra-violet permet de détruire les bactéries et virus contenus dans l’eau provenant des bassins d’élevage.
  5. Filtration biologique : un filtre biologique sert de support à des bactéries spécifiques. Ils transforment l’ammoniac en nitrate non toxique.
  6. Dégazage : l’élimination des gaz d’azote est ensuite assurée par dégazage. L’eau nettoyée est à présent chargée en éléments nutritifs. Elle est remise en circulation pour un retour dans le bassin des poissons.
  7. Bassin tampon file plantes : un second bassin tampon est connecté au premier. Une vanne permet de dissocier leur fonctionnement.
  8. Système de culture hors-sol : l’eau contenue dans ce second bassin est acheminée vers le système de culture hors sol. Les plantes assimilent le nitrate, nécessaire à leur croissance. Elles purifient ainsi l’eau, avant qu’elle ne soit renvoyée dans le bassin tampon file plantes.

Ce fonctionnement permet aux plantes de bénéficier d’éléments nutritifs à partir des déchets produits par les poissons. Ainsi, la quasi-totalité de l’eau du circuit est recyclée.

Quel est le principe de fonctionnement général ?

L’aquaponie respecte dans une certaine mesure le fonctionnement du jardinage maraîcher. Habituellement, on plante et arrose les graines. On ajoute parfois de l’engrais et désherbe le jardin. Les insectes envahissants sont enlevés, puis commence l’attente de voir si la plante va pousser ou non. La différence entre l’aquaponie et le jardinage traditionnel ? L’aquaponie s’occupe automatiquement de la plupart de ces processus.

Le système aquaponique fonctionne en créant un cycle d’azote. Dans ce système, un aquarium et des lits de culture se partagent l’eau. Dans l’aquarium, les poissons produisent des déchets à forte teneur en ammoniac. Les pompes transportent ces déchets vers les lits de culture. Dans ces lits, les bactéries les transforment en engrais extrêmement riche et riche en azote. Les légumes extraient l’azote de l’eau. Cela la rend sécuritaire pour la réintroduction dans l’aquarium. Ce cycle se répète encore et encore. Le poisson fournit la nutrition de base aux bactéries, les bactéries fournissent la nutrition aux plantes. Et enfin, les plantes agissent comme bio-filtre pour le poisson. Il ne reste plus qu’à nourrir les poissons et à décider quelles plantes seront cultivées.

Les avantages de l’aquaponie

Coût des nutriments chimiques

Dans un système hydroponique, les nutriments chimiques utilisés pour nourrir les plantes coûtent cher. Les coûts augmentent progressivement en raison de la surexploitation et de la pénurie. Dans un système aquaponique, l’alimentation des poissons est utilisée à la place. Cela est non seulement moins cher, mais il fournira aussi un support plus grand et plus efficace pour les plantes.

Solution nutritive de rétention

A certaines périodes, l’accumulation de sels et de produits chimiques l’eau dans les systèmes hydroponiques nécessitent le nettoyage de l’eau. Certaines quantités sont toxiques pour les plantes. De même, l’endroit où les eaux usées sont évacuées doit être considéré avec soin. En revanche, dans un système aquaponique, il y a un équilibre naturel d’azote et l’eau n’est jamais remplacée. L’évaporation complète cet l’équilibre.

Productivité

Plusieurs études et recherches démontrent que le biofiltre aquaponique est complètement établi après une période de 6 mois. Ensuite, un jardinier aquaponique obtient généralement des résultats plus rapides et plus efficaces. La croissance des plantes est meilleures avec l’aquaponie qu’avec l’hydroponie.

Facilité d’entretien

Un système aquaponique est beaucoup plus facile à entretenir. Effectivement, il n’est pas nécessaire de vérifier la conductivité électrique une fois par jour. L’écosystème naturel de l’aquaponie signifie que les éléments ont tendance à s’équilibrer les uns les autres. Il n’est pas nécessaire de vérifier le pH et les niveaux d’ammoniac plus d’une fois par semaine. De même, les niveaux de nitrate ne sont vérifiés qu’une fois par mois.

Croissance organique

L’une des différences entre l’aquaponie et l’hydroponie est l’environnement. La culture hydroponique possède un environnement artificiel stérile. A l’inverse, l’aquaponie est une réplication d’un écosystème naturel. Le système est ainsi complètement organique. Les systèmes hydroponiques utilisent des nutriments coûteux composés d’un mélange de produits chimiques et de sels pour nourrir les plantes. Dans un système aquaponique, la conversion des déchets solides de poissons par les bactéries et les vers de compostage permet de fabriquer la nourriture végétale. Ce processus naturel présente une meilleure croissance des plantes et une diminution des taux de maladies. (Home aquaponics system, 2019)

preloader